Mercer | Cost of Living

Mercer | Cost of Living

Cost of Living

Suisse, Afrique, Asie : c’est ici que c’est le plus cher

CLIQUEZ ICI POUR VOIR LA VERSION ALLEMANDE.

15.12.2015

Pour la troisième année consécutive, Luanda, la capitale de l’Angola, est la ville la plus chère du monde pour les détachements à l’étranger. Ce sont en particulier les biens importés et les conditions d’hébergement dans des logements sûrs et appropriés qui engendrent des coûts considérables dans cette ville sinon plutôt bon marché. Elle est suivie par Hong Kong et Zurich qui occupent respectivement les deuxième et troisième places. Tels sont les résultats de l’étude comparative mondiale reconduite chaque année par le cabinet international de conseil Mercer afin d’évaluer le coût de la vie pour les collaborateurs détachés à l’étranger dans 207 grandes villes.

Les fluctuations monétaires qui sont intervenues très récemment du fait des troubles économiques et politiques, de l’instabilité des marchés immobiliers et de l’inflation sur les biens et les services entraînent une augmentation croissance des coûts liés aux détachements à l’étranger. Les entreprises ont donc besoin de données fiables et précises pour pouvoir évaluer les coûts correspondants.

« Dans ce contexte de globalisation toujours plus poussée de l’économie mondiale, les détachements à l’étranger restent toutefois un facteur décisif pour se maintenir dans la course à la compétitivité mais également pour acquérir et s’attacher les meilleurs talents. C’est aussi la raison pour laquelle presque 75 % des entreprises opérant à l’international s’attendent à ce que le nombre des détachements de longue durée à l’étranger demeure stable, voire augmente, dans les deux prochaines années », explique Ilya Bonic, Senior Partner et président de la section Talent chez Mercer.

Avec Zurich (3e), Genève (5e) et Berne (9e), ce ne sont pas moins de trois villes suisses qui se classent parmi les dix villes les plus chères, au côté de Hong Kong (2e), Singapour (4e), Shanghai (6e), Pékin (7e), Séoul (8e) et N’Djaména (10e). Dans le classement, la ville la moins chère du monde est Bichkek, la capitale du Kirghizistan.

« Après le découplage de l’euro, le franc suisse a gagné de la valeur. Par ailleurs, il existe toujours une forte demande en logements appropriés. Ces deux facteurs expliquent que les villes suisses soient comparativement plus chères », commente Narcisa Chelaru, experte en détachements à l’étranger chez Mercer. « La plupart des villes européennes ont chuté dans le classement en raison de la faiblesse de l’euro. Dans d’autres pays également, les effets monétaires ont entraîné une dégringolade des villes au classement : c’est notamment le cas de Moscou (50e) et de Saint-Pétersbourg (152e) qui reculent respectivement de 41 et 117 places, le rouble s’étant fortement déprécié aussi en raison des sanctions occidentales en réaction à la crise ukrainienne. De plus, les prix du pétrole sont actuellement vraiment faibles. »

En 2015, cette étude, menée chaque année, a comparé entre eux les prix de 200 produits et services dont, par exemple, les coûts des logements et des transports publics ainsi que ceux des articles ménages, des produits alimentaires, des vêtements et des offres de loisirs, dans 207 villes sur 5 continents. Ses résultats offrent aux multinationales et aux gouvernements du monde entier une base fiable pour déterminer les indemnités destinées à compenser le coût de la vie de leurs collaborateurs détachés.

Les dix villes les plus chères du monde

 

Les dix villes les plus chères d’Europe

Vous pouvez consulter le classement ici.

Remarque:
Le classement « Cost of Living » est établi à des fins de recherches et d’informations et ne peut pas être publié dans son intégralité. Les dix premières comme les dix dernières villes du classement peuvent toutefois être mentionnées sous forme de tableaux.

Les chiffres donnés à titre de comparaison concernant le coût des dépenses courantes et des loyers sont extraits de l’étude réalisée par Mercer en mars 2015 et se basent sur les taux de change de mars 2015 (source : OANDA). New York sert de base de référence et les mouvements monétaires sont mesurés par rapport au dollar américain.

Le classement publié dans le présent communiqué de presse repose sur les données de la base de données « Cost of Living » de Mercer. Toutefois, à la différence de l’indice « Cost of Living » que nous mettons à la disposition de nos clients pour calculer la rémunération de leurs expatriés, il inclut en plus les coûts du logement. C’est pourquoi des divergences parfois notables sont possibles.

Toutes les informations et données des rapports sur le coût de la vie ont une vocation purement informative et sont établies pour les entreprises multinationales et les autorités gouvernementales qui détachent leurs collaborateurs à l’étranger. Elles ne sont pas conçues dans l’optique d’investissements à l’étranger ou à des fins touristiques. La sélection des villes figurant dans le classement reflète la demande de nos clients. Mercer décline toute responsabilité quant aux décisions ou aux mesures qui sont prises ou mises en œuvre sur la base des résultats ou des informations et/ ou des données issus des rapports.

Vous avez des questions sur le classement « Cost of Living » ou au sujet du détachement à l’étranger ? N’hésitez pas à venir vers nous.