Les défis nés du rejet de la réforme de la prévoyance vieillesse

Our Thinking /

Les défis nés du rejet de la réforme de la Prévoyance vieillesse 2020
Les défis nés du rejet de la réforme de la Prévoyance vieillesse 2020
Calendar25 September 2017

Même si les citoyens suisses ont refusé la réforme en date du 24 septembre 2017, certaines évolutions de la société et de l'économie financière ainsi que les conséquences en résultant ne sauraient être ignorées.

  • L'espérance de vie continuera à croître, alors que les rendements des investissements poursuivront vraisemblablement leur baisse. La réduction des taux de conversion (trop) élevés ainsi que l'adaptation des bases techniques causeront à l'avenir, en raison du rejet du projet Prévoyance vieillesse 2020, des préoccupations encore plus pressantes au sein des conseils de fondation. Nombre de caisses de pensions octroyant des prestations surobligatoires ont déjà baissé leurs taux de conversion au cours des dernières années. Cette tendance se maintiendra à l'avenir.
  • L'exigence primaire pour les institutions de prévoyance est de garantir à long terme la stabilité financière. Il s'agit par conséquent, moyennant application des chiffres démographiques actuels, de fixer le plus correctement possible les taux d'intérêt techniques et les taux de conversion.
  • Dans l'intérêt des assurés et pour le maintien du but de la prévoyance, il y a lieu de réexaminer le niveau des prestations. Et la réflexion devra alors porter essentiellement sur le point de savoir si les prestations actuelles pourront encore être versées à l'avenir. Si ceci ne peut être garanti au moyen de mesures appropriées, des réductions de prestations sont inévitables.
  Adressez-vous à nous
Avez-vous des questions à propos des arrière-plans de la réforme ou souhaitez-vous un entretien? Veuillez remplir le formulaire de contact. Nous vous contacterons tout prochainement.
*Erforderliche Angaben